De la carabine Delvigne-Pontcharra à l'AMX.

Recevoir l'héritage de ceux qui ont durement oeuvré dans le passé, le faire sien en ce qu'il a d'essentiel et de permanent pour s'ouvrir résolument aux perspectives de l'avenir, c'est ainsi que les Chasseurs à Pied, épris d'efficacité et se souvenant d'avoir été créés dans un but d'innovation, conçoivent l'esprit de leurs Traditions.

Car la Tradition est d'abord fidélité à un esprit : un souffle qui anime et force à avancer.

Définie par Lyautey en termes bien connus, la Tradition des Chasseurs est l'adhésion aux règles de sincérité, d'allant, d'élégance et d'amitié qui leur donnent leur style et dessinent leur image de marque.

Elle se caractérise par une certaine manière d'être, spontanée, généreuse, décidée ; une certaine façon d'aborder la vie et ses problèmes : ne pas se satisfaire de ce dont les autres se contentent, faire face et aller de l'avant, prendre ses risques et accepter ses responsabilités ; une certaine conception enfin des relation de commandement et de subordination faisant de l'exigence sa règle et se fondant sur la confiance ancrée dans la certitude de la fidélité de chacun à son devoir et sur le respect que se doivent des hommes conscients d'être membres d'un même Corps.

Ainsi comprise, la Tradition des Chasseurs est terriblement exigeante face aux tentations de routine et de médiocrité.

Ils ressentent donc d'abord la nécessité d'attester leur volonté d'exister en tant que Chasseurs, avec leurs obligations particulières, non pas pour s'opposer en se différenciant, mais en se révélant pour marquer leur personnalité et leur fierté de se distinguer. C'est pourquoi, aux facilités de l'anonymat dans l'uniformité, les Chasseurs préfèrent les exigences de leurs Traditions et veillent à les vivifier comme moyens de s'affirmer pour ce qu'ils sont et comme signe d'identification leur permettant de se connaître et de se reconnaître.

Tous unis parce qu'ils ont porté un écusson à Cor de Chasse, leur unique Drapeau, leurs Fanions, leur tenue bleue et le chant de la Sidi-Brahim sont les symboles mêmes de leur unité.

Leurs fanfares sont le trait le plus visible de l'image qu'ils veulent donner d'eux-mêmes.

Le chant de la Protestation leur rappelle que leur existence a été très tôt contestée et que c'est par la vitalité, la cohésion et la valeur de leurs Anciens que leur personnalité a été reconnue .

Leurs coutumes, leur vocabulaire, dans un mode mineur, certes, mais cependant significatif, témoignent, dans la vie de tous les jours, de leur volonté d'être eux-mêmes.

Extrait du site des DB de Besançon (lien sur le blog)