amicale 27 et 67°BCA

03 avril 2008

La FIN PROGRAMMEE de la spécificité ALPINE

La  spécificité  ALPINE  menacée  dans  la future réorganisation  de l'Armée  de terre .

    Pour  tuer  son chien on commence  à dire  qu'il est  malade. de même  pour faire  tomber  un gêneur  on commence à scier  la branche  sur la quelle il est assis.

    Que penser  de la délocalisation  du 7° bataillon  de chasseurs alpins  de Bourg Saint Maurice  vers   Grenoble ?

    Qu'aurions  nous  pensé  si  des technocrates du ministère   avaient proposé de déplacer  un port militaire à l'intérieur  des terres?

  Ceci  aurait  été  perçu  comme  totalement absurde.

    C'est  en fait  la spécificité ALPINE  c'est  à dire  la capacité  à combattre  et à vivre  en haute  montagne en milieu  particulièrement   éprouvant  qui est remis  en cause  comme à chaque réorganisation  des  armées  et plus précisément  de son armée  de terre.

    Les  fermetures programmées  du centre  d'aguerrissement  à la montagne  de BRIANCON ainsi que  le centre d'instruction et d'entraînement  au combat  en montagne  de BARCELONNETTE priveront  demain  la formation   et la préparation  à ce milieu  particulièrement exigeant    l'ensemble  des formations  (Françaises  et étrangères)n'appartenant  pas  aux  troupes Alpines.

    Ceci  peut  paraître  paradoxal  quand  nous savons  que toutes  les interventions depuis 20 ans  s'effectuent  dans des zones  de montagne  et tout particulièrement  en AFGHANISTAN après  la BOSNIE . C'est  à ce titre  d'ailleurs   que  toutes  les armées étrangères  US  incluses  demandent la formation  de leurs propres personnels  dans  nos centres  de montagne.

    Les  arguments  mis  en avant  par  certains technocrates  sont justes dès lors  qu'ils se placent  dans une logique  fermée   qui se focalise  que  sur  des critères  financiers.

    Les  contre  arguments  avancés  sont  toujours  les mêmes  depuis 20 ans. D'autres  troupes  non spécialisées  en montagne  disposent  de compétences  dans  ce domaine  et pourront remplacer  aisément  dans un contexte  de réductions  de crédits  ces centres  de montagne.

    Cette affirmation  mensongère  car partielle  ne précise  pas  que  tous  les techniciens  montagne  proviennent  de cette grande famille  des  alpins.

    Chaque  année  de très nombreux  sous officiers  et officiers  quittent  cette subdivision d'arme après  avoir assimilé  les techniques  qui ne s'acquièrent  que  sur  le terrain  avec  des  diplômes équivalent  à l'aspirant  guide  civil pour  armer  les différents  postes  au sein  de nos forces  spéciales  en particulier.

    C'est  ainsi  qu'il y a  encore  20 ans 30%  des  sous officiers   servant  à la DGSE  provenaient  de  cette spécificité  même  en arborant à juste  titre  et fièrement   le béret  rouge  des  unités parachutistes .

    Chaque  année  les postes  d'officiers  montagne  au sein  de nos unités  parachutistes   les plus opérationnelles (y compris  le 2° REP 2° cie  (dite Montagne), 1° RPIMA ou  le  13° RDP) étaient  armés  par  ces cadres ALPINS   qui s'étaient initialement  formés  en début  de carrière aux rigueurs  de milieu montagnard.

    Supprimer ces  formations d'excellence   qu'il conviendra  très vite  de reconstituer  si nos  engagements redeviennent  la norme n'a  qu'un but: La fermeture à terme  du reliquat  des unités  de la division alpine. 

    La prochaine  étape  sera  la fermeture  de l'École militaire  de haute  montagne  qui est située  à CHAMONIX,  berceau  de la formation  de tous  les spécialistes  montagne.

  Les  quelques  cadres nécessaires  seront alors  formés  sur le plan technique   auprès  de l'ENSA  ou  le centre  de formation  montagne  de la gendarmerie.

Ces  formations  de substitution essentiellement  techniques   feront  perdre  la spécificité  militaire  de l'utilisation  de  ces  techniques  si demandées  par ailleurs  dans nos  engagements.

    A  terme  avec  la suppression  de cette compétence  par ailleurs  si demandées  dans nos engagements   extérieurs, c'est  la capacité  même  de nos forces  spéciales  qui sera remise  en cause.

    Est ce vraiment  le choix  de notre  Ministre, cela paraît improbable  mais  en a t il  au moins  pris  conscience?

    Comme de trop nombreux  ministres  que  les hauts  fonctionnaires  qualifient  de saisonniers  alors  qu'ils  sont  les permanents  des Ministères, ses  avis reposent  que  sur  des  données  simplistes  et tronquées même  si elles s'inscrivent  dans un contexte  général  de  réductions inévitables  de crédits.

Contrairement  aux armées  Américaine  ou RUSSE, nos choix  sont  toujours  guidés  par  des contraintes  budgétaires,  même  si ces  choix remettent  totalement  en cause  nos réelles capacités militaires  qui comme dans d'autres  domaines  ne sont toujours considérées que   comme  des variable d'ajustement.

Posté par gillesgamba à 14:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


19 mars 2007

Albumphotos copains d'avant Fanfare 27°BCA

La fanfare du 27ème(1966-1967), Photo d'époque de 1966

La fanfare du 27ème(1966-1967)
Déposée par Christian MICHAUD
La fanfare devant l'arc de triomphe, Photo d'époque de 2005

La fanfare devant l'arc de triomphe
La Fanfare aux Invalides, Photo d'époque de 2006

La Fanfare aux Invalides
Déposée par Frédéric BUTTIGIEG

Déposée par Cédric GIVRY

La fanfare du 27ème aux Champs Elysées, Photo d'époque de 1967

La fanfare du 27ème aux Champs Elysées

Déposée par Christian MICHAUD

Fête de la musique à Annecy, Photo d'époque de 2005

Fête de la musique à Annecy
Déposée par Cédric GIVRY

Posté par gillesgamba à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Album PHOTOS copains d'avant 27° BCA

J.Pierre PALMIGIANI Coiffeur de la C.R.A.à NOVEL , Photo d'époque de 1970

J.Pierre PALMIGIANI Coiffeur de la C.R.A.à NOVEL

Chasseurs Alpins d Annecy, Photo d'époque de 1966

Chasseurs Alpins d Annecy
Déposée par Michel FRESCHARD

PHOTO 27e BCA, Photo d'époque de 1990

PHOTO 27e BCA

Déposée par Philippe CLAVIER
Son commentaire : "PHOTO INCORPORATION AOUT 1990"

1 ere section-1ere Compagnie, Photo d'époque de 1986

1 ere section-1ere Compagnie
Déposée par Laurent AMOURABEN
88/08, Photo d'époque de 1988

88/08
Déposée par Jean-Yves BISCAREL
Les Chapuis Bivouac été 69, Photo de classe de 1969

Les Chapuis Bivouac été 69
Déposée par Christian EYRAUD
Son commentaire : "Eté 1969 Les Chapuis Ecole de glace et bivouac Bernad Humbert et moi"
13 juillet 1976, Photo d'époque de 1976

13 juillet 1976
Déposée par Patrice MOREAU
2ème compagnie, Photo d'époque de 1976

2ème compagnie
Déposée par Patrice MOREAU
96/10, Photo d'époque de 1996

96/10
Déposée par Laurent DUPOUY
un des meilleurs souvenir !!, Photo d'époque de 1997

un des meilleurs souvenir !!
Déposée par Laurent DUPOUY

Le 27éme sur le SAVOYARD, Photo d'époque de 1979

Le 27éme sur le SAVOYARD

Déposée par Alain MARTIN


Posté par gillesgamba à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

copâins d'avant classe 66 1/B NOVEL

classe 66/1B, Photo d'époque de 1966

classe 66/1B
Déposée par Jean Claude BEC
Son commentaire : "classe 66/1b camp de Novel"

Posté par gillesgamba à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2007

Poème EVE de Charles PEGUY mortpour la FRANCE en 1914

 

[SND] 10 - Pour nos morts.mp3 09

 

Pour nos morts ou les Epis Mûrs

1
Heureux ceux qui sont morts
Pour la terre charnelle.
Mais pourvu que ce fut
Dans une juste guerre.

2
Heureux ceux qui sont morts
Pour quatre coins de terre.
Heureux ceux qui sont morts
D'une mort solennelle.

3
Heureux ceux qui sont morts
Dans les grandes batailles.
Couchés dessus le sol,
A la face de Dieu.
4
Heureux ceux qui sont morts
Dans un dernier haut lieu
Parmi tout l'appareil
Des grandes funérailles.

5
Heureux ceux qui sont morts
Car ils sont retournés
Dans la première argile
Et la première terre.

6
Heureux ceux qui sont morts
Dans une juste guerre
Heureux les épis mûrs
Et les blés moissonnés.

Ce très beau chant solennel est tiré du poème "Eve" du Lieutenant Charles Péguy, mort pour la France le 5 septembre 1914

Posté par gillesgamba à 22:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]


28 décembre 2006

BONNE ANNEE 2007

 

 

Joyeux

http://imageshack.us/

 




 

 

BON NATALE A TUTTI


img406/6397/houoo1.jpg

Posté par gillesgamba à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2006

DETACHEMENT des militaires au sein de la FONCTION PUBLIQUE

Les dispositions de l'ex 70/ 2 sont étendues à lensemble des personnels des Armées qui quittent le service actif.

Détachement et intégration des militaires dans la fonction publique de l’Etat

La ministre de la Défense a présenté un décret pris en application de l’article 62 de la loi du 24 mars 2005 portant statut général des militaires et relatif aux modalités spécifiques de détachement et d’intégration des militaires dans un corps relevant de la fonction publique de l’Etat.

L’article 62 du statut général des militaires reconduit et étend le dispositif de la loi n° 70-2 du 2 janvier 1970 qui permettait aux militaires d’accéder aux corps et cadres d’emplois des trois fonctions publiques, compte tenu des postes ouverts par les administrations ou les établissements publics d’accueil.

Ce dispositif de reconversion des militaires, jusqu’alors réservé aux officiers et sous-officiers supérieurs de carrière, est étendu à l’ensemble des militaires, de carrière ou servant en vertu d’un contrat.

Ce décret, qui sera complété, pour les autres fonctions publiques, par trois autres décrets non délibérés en Conseil des ministres, précise la procédure que les militaires devront suivre en vue de leur titularisation dans la fonction publique de l’Etat.

Cette procédure constitue, avec le concours, le dispositif des emplois réservés et la possibilité d’intégrer la fonction publique civile à l’issue d’un détachement, la quatrième voie d’accès des militaires à la fonction publique civile.

Posté par gillesgamba à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2006

HYMNE NATIONAL DE SAVOIE

La SAVOIE et la HAUTE SAVOIE plus jeunes départements Français (1860) furent rattachés suite aux combats que livra l'armée Française en 1959  (Solférino en particulier pour le Bataillon de la Garde( 24°))

Suite à cette guerre le Duc de SAVOIE Roi de piémont Sardaigne devint le premier ROI d'ITALIE.

c'est en remerciement de l'aide apportée par l'Empereur des Français NAPOLEON III contre l'AUTRICHE HONGRIE  que furent cédées les terres ancestrales de la SAVOIE et du comté de NICE à la FRANCE.

C'est en souvenir du rôle de la FRANCE que les petits enfants de GARIBALDI (né à NICE)

s'engagèrent aux côté de la FRANCE pour combattre les allemands dès 1914 au sein de la Légion étrangère

(notre voyage de souvenir au cimetière de BLIGNY

en 2005 avec nos amis ALPINI d'IVREA)

Cette vieille nation ( la maison de Savoie est plus ancienne

que celle des  CAPETIENS eux mêmes) eut

son hymne NATIONAL (1856) que de nombreux

Chasseurs du  27° et 67° BCA ont  souvent

entendu lors des prises d'armes il y a encore

quelques années.

http://notre.savoie.free.fr/hymne.htm  cliquez pour entendre le son

Les Allobroges

"Les Allobroges" est l'hymne national de la Savoie qui fut,

pour la première fois, chanté à Chambéry en 1856.

La liberté qui s'exprime à travers cet hymne évoque le

refuge en Savoie des proscrits par le Coup d'Etat de

Louis-Napoléon Bonaparte (1851).
La musique est la musique militaire sarde du

chef Consterno (1855), les paroles ont été rédigées

par Joseph Dessaix.
A la différence de "La Marseillaise", cet hymne ne véhicule

nulle haine. On n'y retrouvera pas davantage d'ostracisme

ou de populisme : la Savoie, dans son hymne national,

a su se soucier des nations voisines tout en mettant en avant

les grandes idées de liberté, fraternité, amour et égalité.

CHANT

Je te salue, ô terre hospitalière
Où le malheur trouva protection
D'un peuple libre arborant la bannière
Je vins fêter la constitution
Proscrite hélas ! J'ai dû quitter la France
Pour m'abriter sous un climat plus doux
Mais au foyer a relui l'espérance
Et maintenant et maintenant je suis fière de vous.

Refrain

Allobroges vaillants ! dans vos vertes campagnes
Accordez-moi toujours asile et sûreté
Car j'aime à respirer l'air pur de vos montagnes:
Je suis la Liberté ! la Liberté !

Au cri d'appel des peuples en alarme,
J'ai répondu par un cri de réveil
Sourd à ma voix ces esclaves sans armes
Restèrent tous dans un profond sommeil
Relève-toi ma Pologne héroïque
Car pour t'aider je m'avance à grands pas,
Secoue enfin ton sommeil léthargique
Et je le veux, et je le veux, tu ne périras pas.

(refrain)

Un mot d'amour à la belle Italie
Alsaciens vers vous je reviendrai,
Un mot d'amour au peuple qui supplie,
Forte avec tous et je triompherai.
En attendant le jour de délivrance
Priant les dieux d'écarter leur courroux
Pour faire luire un rayon d'espérance
Bons Savoisiens, bons Savoisiens, je resterai vers vous.

(refrain)

Déjà j'ai fait, oh ! beau pays de France
Sur les sillons briller mon arc-en-ciel
J'ai déjà fait pour ton indépendance
Le premier pas pays béni du ciel,
Ecoute bien mes leçons salutaires,
En confiant en ta grande cité,
Réveille donc les grands mots de tes pères
Fraternité, fraternité, amour, égalité.

(refrain)

Chez les humains toujours je fais ma ronde;
Mon but unique est de tous les unir
J'espère bien faire le tour du monde
Et triompher dans un prompt avenir
Je veux raser ces murailles altières
Qui des tyrans abritent le courroux
Je veux bientôt tomber les frontières
La terre doit être libre pour tous.

(refrain)

Pour télécharger la musique de notre hymne national :
safbul2d.gif (207 octets) au format ".mid" cliquer ici

(c'est ce que vous entendez actuellement : 6 Ko)
safbul2d.gif (207 octets) au format ".au" zippé cliquer ici

(bien meilleure sonorité, mais 354 Ko; source :

Conseil Général de Haute-Savoie )

Posté par gillesgamba à 20:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

WIKIPEDIA HISOIRIQUE DU 27° BCA

WIKIPËDIA, l'encyclopédie vivante (modifiable par tous) met en ligne l'historique de tous les bataillons de chasseurs.

Ci dessous celle du 27° BCA que nous venons de modifier, avec liens sur nos deux autres bataillons

le 67° BCA et le 107° BCA

 

27e bataillon

de chasseurs alpins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aller à : navigation, Rechercher

C'est en 1871 que fut créé à Rochefort le 27e Bataillon de Chasseurs à Pied.
C’est l’un des douze bataillons de Chasseurs à pied spécialisés "ALPINS"par la loi du 24 décembre 1888. ( 6e- 7e - 11e - 12e - 13e - 14e - 22e - 23e - 24e - 28e et 30e).
En 1888 il devient le 27e bataillon alpin de chasseurs à pied. En garnison à Menton au retour de six années de campagne en Tunisie
Bataillon de chasseurs alpins appartenant à la 27e Brigade d'infanterie de montagne, le 27e BCA est particulièrement adapté au combat en zones montagneuses et urbanisées, notamment en climat rigoureux.

Sommaire

[masquer]

Création et différentes dénominations [modifier]

1871 : 27e Bataillon de Marche de Chasseurs à Pied
24 décembre 1888 : 27e Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied
Novembre 1942 : dissolution suite à l’invasion de la Zone Libre par les Allemands.

Insigne du 27e Bataillon de Chasseurs à Alpins [modifier]

Le Tigre

Héraldique [modifier]

Signification [modifier]

Devise du 27e Bataillon de Chasseurs à Alpins [modifier]

Vivre libre ou mourir devise du bataillon des glières

  et    "TOUJOURS A L'AFFUT" devise du 27

Refrain [modifier]

" Si vous avez des couilles il faudra le montrer!"
ou "Baisons la cantinière!
Son mari n'est pas la!"

Drapeau du régiment [modifier]

Comme tous les autres bataillons de chasseurs ou groupes de chasseurs, il ne dispose pas de son propre drapeau, mais il assure la garde alternée du Drapeau des chasseurs, commun à toutes les unités de chasseurs.
Le bataillon porte la fourragère aux couleurs de la Légion d’Honneur, qui lui a été remise le 15octobre 1918, après avoir reçu neuf citations au cours de la Première Guerre Mondiale.

Fanion du 27°B.C.A. [modifier]

Sur ce Fanion qui représente le glorieux passé du 27 sont inscrites en lettres d'or les batailles suivantes : COMBATS DATES ORDRE

Hartmannswillerkopf         06.04.1915         Armee
Histzstein                  21et22.12.1915     Armee
Bouchavesnes (Somme)        04 au 12.09.1916   Armee
Chemin-des-Dames            10.08.1917         Corps d'A
Malmaison                   23 au 25.10.1917   Armee
Rouvrel                     12.07.1918         Armee
Hindenburg                  31.08.1918         Armee
Sambre                      17 et 18.10.1918   Division
Glières                     1944               Armee
Guerre 39-45                1944               Armee

Chefs de corps [modifier]

CBA FAUQUIGNON 1871/1874
CBA MICHAUD 1874/1878
CBA OBRY 1878/1880
CBA MALAPER 1880/1883
CBA DECHIZELLE 1883/1892
CBA BAUGILLOT 1892/1901
CBA MARJOULET 1901/1910
CBA EYCHNENE 1910/1914
CBA RENIE 1914 (mort pour la France le 20 aout 1914)
CBA STIRN JUIN 1915/FEVRIER 1916
CBA DEMAIN MARS 1916/AOUT 1916
CBA DE GALBERT AOUT 1916 (mort pour la France le 12septenbre 1916)
CBA PIGEAUD OCTOBRE 1916/NOVEMBRE 1916
CBA RICHIER DECEMBRE 1916/SEPTEMBRE 1918
CBA TESSIER SEPTEMBRE 1918/OCTOBRE 1918
CBA CROISSET NOVEMBRE 1918/1921
CBA MONTALEGRE 1920/mort pour la France le 4 juillet 1921
CBA PETITPAS 1921/1922
CBA MICHAL 1922/1926
CBA AGLIANY 1926/1928
CBA BONNET DE LA TOUR 1928/1930
CBA VINOT 1930/1934
CBA MOLLE 1934/1936
CBA CHOMEL DE JARNIEU 1936/1938
CBA MAZAUD 1938/JUILLET 1940
CBA VALLET D'OSIA AOUT 1940 /FEVRIER 1942
CBA SCHUMECKEL MARS 1942 /NOVEMBRE 1942
CBA GODART DECEMBRE 1944/1946
CBA PONVIENNE 1946/1947
CBA JUILLE 1947/1949
CBA BOURDEL 1949/1951
CBA FLOTARD 1951/1953
CBA BAILLIS 1953/1955
CBA PASCAL 1955/1957
CBA MARTINERIE 1957/1959
CBA VANBREMEERSCH 1959/1961
CBA SAULNIER 1961/1963
CBA CIVET FEVRIER 1963/DECEMBRE 1963
CBA KLASSER 1963/1965
CBA CURTET 1965/1967
LCL NEYTON 1967/1969
LCL BERNARD-MAUGIRON 1969/1971
LCL MOTTE 1971/1973
LCL LEGROS 1973/1975
LCL LAFONT 1975/1977
LCL DE PEYRELONGUE 1977/1979
LCL PICHOT-DUCLOS 1979/1981
LCL MIRAY 1981/1983
COL DE METZ 1983/1985
COL GLEVAREC 1985/1987
COL BACHELET 1987/1989
COL BARRIE 1989/1991
COL SUBLET 1991/1993
COL RATEL 1993/1995
COL BERTUCCHI 1995/1997
COL DE LARDEMELLE 1997/1999
COL RECULE 1999/2001
COL BERNE 2001/2003
COL PALASSET 2003/2005
COL HOUSSAY 2005/????

Historique [modifier]

Jusqu'à la Première Guerre mondiale [modifier]

30.01.1971 Au lendemain meme de nos revers de 1870 un décret en date du 30 janvier 1871 forme à ROCHEFORT le 27e Bataillon de Chasseurs à Pied. Mai 1871 1872 Trois mois aprés sa formation il reçoit en Algérie le bapteme du feu.Il contribue notamment à débloquer FORT-NATIONAL et une année durant, livre de nombreux combats au sein de la colonne expéditionnaire de GRANDE KABYLIE. 1872-1881 Rentré en France en 1872,il est appelé pendant 10 ans à occuper les garnisons successives sur les cotes des Pyrénnées-Orientales de Port-Vendres à Sète. 1881-1887 Il prend une part brillante à l'expédition de TUNISIE.Il est le premier corps français à entrer à Tunis, et pendant 6 années consécutives sillone de ses colonnes notre nouveau protectorat. 1887-1914 En 1887 il quitte définitevement la terre d'Afrique pour tenir garnison à Menton et monter la garde à la frontière des Alpes. En 1888, il prend le titre de "Bataillon-Alpin de Chasseurs à pied". Au moment de la mobilisation di 1er aout 1914, il manoeuvre dans la région de Saint Martin de Vésubie; le 10 aout, sous les ordres du Chef de bataillon RENIE il embarque pour la frontière de l'Est.

La Première Guerre mondiale [modifier]

Casernement: Menton. Il fait partie de la 29e Division d'infanterie; 15e Corps d'Armée

29e Division d’Infanterie d’août 1914 à septembre 1914
66e Division d’Infanterie de janvier 1915 à novembre 1918

1914 [modifier]

18 août : Offensive IIe Armée en Lorraine : Dieuze
20 août : Bataille de Morhange: Dieuze
Victoires de Lorraine (Dieuze, La Mortagne, Lamath, Xermaménil, Foret de Vitimont, foret de Parroy).
28 août : Xermaménil
29 août Lamath
Belgique (Ypres, Poperinghe, Langemark).
Fin décembre : Offensive de la Xe Armée en Artois: Carency

1915 [modifier]

Vosges: Hartmannswillerkopf , Hilsenfirst , Vieil Armant (janvier)
Alsace: Hartmann, Metzeral, Linge, Hirtzstein

1916 [modifier]

Alsace : Sudel
Bataille de la Somme: crêt de L'Observatoire, en avant du bois de Hem, Bouchavesnes, St - Pierre-Waast
Alsace : Linge

1917 [modifier]

Alsace (Linge).
30 juillet : Le Chemin des Dames : Lützen, Californie, La Gargousse, La Malmaison
Alsace : Sicurani

1918 [modifier]

Alsace (Sicurani).
Somme
12 juillet : Bois des Brouettes, le Gros Hêtre, Castel
23 juillet : Bois en Z
8 août : Morizel
Picardie : Moreuil
Aisne, Plateau de Moisy, Mont des Singes
Ligne Hindenburg (Vauxaillon). Canal de la Sambre.

L’entre-deux-guerres [modifier]

1921: le bataillon fait partie du corps expéditionnaire en Haute Silésie, où son chef de corps, le commandant Montalègre, est assassiné. Ce corps expéditionnaire est également composé des 6e BCA, 7e BCA, 10e BCP, 13e BCA, 15e BCP, 24e BCA et 29e BCP

1922: le bataillon prend ses quartiers a Annecy. Le bataillon s'étant tout particulièrement distingué pendant la Première Guerre mondiale, reçut la visite du président du Conseil M. Georges Clemenceau. Le tigre qui orne son insigne fut alors adopté. Partout où le bataillon a été engagé, il a fait preuve des plus belles qualités de courage et de dévouement. Ses huit citations, ses deux croix de guerre et sa fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur en témoignent.

1925: le bataillon part en Tunisie puis au Maroc et participe à la campagne du Rif.

La Seconde Guerre mondiale [modifier]

1939: laisse sa SES (Section d’Eclaireurs Skieurs) sur le front des Alpes à la Chapelle-Saint-Jacques

Il forme avec le 7e et le 47e BCA la 25e Demi-brigade de Chasseurs Alpins.

Il est aux avant postes de la ligne Maginot dans les bases Vosges jusqu'en avril 1940.

Engagé lors de l'offensive allemande sur le canal de l'Ailette dans l'Aisne :

5 – 6 juin 1940 : Combat à Soupir
14 juin 1940 : encerclé à Maiziéres

Il obtient 2 citations au cours de cette campagne.

Il est maintenu dans l'armée d'armistice et reste en garnison à Annecy.

Dissous en novembre 1942.

Organise et encadre en 1943-1944 le maquis des Glières, reformant avec le 1er Bataillon des Glières et le Bataillon Foges une nouvelle unité.

En 1944 ses cadres constitunt l'ossature du bataillon des Glières qui s'illustre face à sept bataillons dont deux SS et deux mille miliciens. Il en a conservé la devise : Vivre libre ou mourir.

Participe à la campagne 1944-1945 dans les Alpes, sous le commandement du chef de bataillon Godard.

L’après Seconde Guerre mondiale [modifier]

A partir d'août 1945 et jusqu’en 1948, la 27e Division Alpine venant des Alpes et formée des , 6e, 7e, 11e, 13e, 15e et 27e BCA, relève la 4e Division Marocaine et participe à son tour à l’occupation de l’Autriche.

Décembre 1946: une compagnie de marche composée de volontaires des 6e, 11e, 13e et 27e BCA est dirigée sur l'Extrême-Orient où elle est incorporée au 110e RI dans le Centre Annam. En raison de l'esprit de Corps qu'elle manifeste, cette unité est autorisée à garder les marques "chasseur" : béret et appellation. Elle se signale dans de nombreux combats (notamment au poste de Dat Do Phong où la section issue du 13e BCA "fait Sidi-Brahim".

23 septembre 1955 - 25 novembre 1962 :Débarqué en Algérie en septembre 1955, le bataillon se voit confier le secteur d'Azazga puis sera en Haute Kabylie dans la région de Iffira.Le 27 ,dans cette région de profondes forets et de montagnes difficiles , mène la dure vie du maintien de l'ordre.Ayant progressivement anéanti les Katibas rebelles, il traque les derniers fellaghas tout en menant de front la pacification des 35000 Kabyles. 5 officiers, 3 sous-officiers et 54 chasseurs tombent au champ d'honneur durant cette campagne.Les jeunes chasseurs surent pendant 7 années, se montrer dignes de leurs anciens et c'est en novembre 1962 que , sous la conduite du Chef de bataillon SAULNIER, le 27°B.C.A. rentre dans Annecy.

1962 – 1997 : le bataillon se trouve à Annecy au quartier "DE GALBERT" (maintenant détruit), au quartier NOVEL (détruit) et actuellement au quartier "Tom Morel" à Seynod prés de CRAN GEVRIER .Son poste de montagne est à Flaine :Poste cne MASSON .

IMPLANTATION [modifier]

Le régiment est implanté à Annecy en Haute-Savoie. Gare SNCF d’arrivée : ANNECY. Adresse postale 27e bataillon de chasseurs alpins Quartier Tom-Morel 8, avenue Capitaine-Anjot BP 27 74962 Cran Gevrier Cedex

Composition [modifier]

- 4 compagnies de combat, - 1 compagnie d'éclairage et d'appui, - 1 compagnie de commandement et de logistique, - 1 unité d’administration et de soutien - 1 compagnie de réserve

Matériels [modifier]

Véhicules de l'avant blindés (VAB), TRM 2000 et GBC 180, mortiers de 81 LLR, MILAN, ERIX, Minimi, FAMAS...

FORMATION - EMPLOIS [modifier]

Formation à tous les postes de combat du bataillon. La spécificité alpine se traduit par une pratique assidue, été comme hiver, de la montagne. La section de renseignement du bataillon, héritière des sections d'éclaireurs skieurs, réunit l'élite du bataillon sur le plan montagne et renseignement.

Spécialités et emplois Pilote VAB et conducteur TC, SPL, PL, VL et moto, tireur missiles et canon, servant mortier, tireur d'élite, graphiste, pilote et moniteur parapente, éclaireur skieur. Spécialiste : mécanicien, secrétaire, cuisinier...

FINUL [modifier]

La deuxième compagnie du 27e BCA à accompli une mission FINUL de décembre 1983 à mai 1984 sous le commandement du Capitaine Bertrand de Monicault.

(L'AMICALE DES 27-67 ET 107 BCA) [modifier]

Un ancien chasseur qui a su créer de réels et sincères liens d'amitié pendant la grande aventure,parfois rude, qu'il a vécu sous les écussons 27,ressent toujours au cours de son existence une sorte de tentation à évoquer les nombreux souvenirs de cette période au cours de laquelle s'est forgé cet esprit chasseur fait de camaraderie et de solidarité. Mais avec qui peut-il mieux rappeler avec intéret ces souvenirs, sinon avec des camarades qui, comme lui, ont connu cette vie exaltante, sportive et parfois difficile qui transforme un chasseur en un "homme" tout simplement ? C'est pourquoi, nos anciens ont senti au lendemain de la première guerre mondiale, la nécessité de créer une AMICALE.

Fondée quelques jours aprés l'Armistice de 1918 par les anciens Chasseurs combattants des 27e, 67e et 107e BCA , l'Amicale des 3 bataillons est reconnue d'Utilité Publique par décret du 15 août 1931. Elle a pour objectifs la préservation et le respect historique des 3 Bataillons , le maintien de la défense de l'esprit et des Traditions Chasseur, d'etre le lien entre le anciens et les jeunes et de maintenir et de renforcer les sentiments forts noués entre les membres pendant les périodes de lutte pour la Patrie ou pendant le service actif. Forte de plus de mille membres , elle est administrée par un bureau national et organisée par sections (Annecy,Annemasse,Aravis-Parmelan,Arve-Giffre,Chablais,Mont-Blanc,Lyon,Paris et depuis 2004,la section de 27 Active formée par le Bataillon). En participant à toutes les cérémonies inhérentes au 27, en étant au contact avec les compagnies engagées en OPEX, elle vit et agit en parfait symbiose avec le Bataillon,dans la fraternité et le respect réciproque. Détentrice avec son Bataillon des Traditions chasseur,fidéle à l'honneur que lui ont légué les Anciens et tournée vers l'avenir, elle accueille tous les camarades, afin que se perpétue l'esprit de nos Bataillons et que soit assurée sa pérennité. Cadres et chasseurs , cette amicale est la votre. Le Bataillon et son Amicale ne font qu'un sous le meme fanion. Président : Bernard COMBEPINE 23 Boulevard Taine 74000 Annecy

siége de l'Amicale DMD 1,rue de l'intendance 74000 Annecy Bulletin de liaison:LE COR

liens : http://amicale2767bca.canalblog.com

       http://www.reserve27.info

Posté par gillesgamba à 17:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

LA RECONVERSION DES MILITAIRES à PARIS

Un exemple de ce que nous devrions faire prochainement



http://www.reconversion-militaires.fr/

Bonjour,

Carrefours pour l'Emploi organise la seconde édition

du forum de la RECONVERSION DES MILITAIRES,

à l'Ecole Militaire, le mercredi 22 novembre prochain.

Ce forum vous permettra de rencontrer sur une

demi-journée des militaires de tous grades, de tous

corps de métier et de toutes les armes, qui souhaitent

se reconvertir et qui ont tous un projet professionnel.

A titre informatif et de façon non exhaustive, vous

trouverez ci-dessous

la liste des postes que cette population très

ciblée recherche.

Le nombre d'emplacement étant limité, seules

les premières entreprises inscrites pourront

prétendre à être présentes, aussi renvoyez votre fiche

d'inscription (en pièce jointe) au plus vite.

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Bien Cordialement,
Laurence DUFOUR
01 53 95 15 15

www.reconversion-militaires.frhttp://www.reconversion-militaires.fr/

:

Posté par gillesgamba à 00:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]